Les villas du balnéaire en Charente-Maritime 1945-1980

Conférences de Gilles Ragot

Bilan de la phase 2 : La Rochelle et environs

>Mardi 5 février à 18h30 – Médiathèque de La Rochelle

>Mardi 5 mars à 18h – Citadelle du Château-d’Oléron, salle de l’Arsenal

>Jeudi 7 mars à 18h30 – Royan, salle Jean Gabin

>Lundi 8 avril à 18h – Archives Départementales de la Charente-Maritime

Par Gilles Ragot, historien de l’architecture, professeur à l’université Bordeaux-Montaigne

En 2017, le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Charente Maritime (CAUE 17) a confié à Gilles Ragot, Historien de l’Architecture, une étude pluri annuelle consacrée aux villas du balnéaire en Charente-Maritime entre la fin de la seconde guerre mondiale et les débuts de la contestation post-moderne. La première année a été consacrée au secteur de Royan, le plus dense du département en villas balnéaire. En 2018 ses recherches se sont déplacées sur le secteur de La Rochelle où la question du balnéaire se confronte à celle de la maison de ville et du pavillonnaire.
Au cours de cette conférence Gilles Ragot présentera les premiers résultats de son étude sur le secteur de La Rochelle et évoquera la suite de son étude, qui portera sur l’Île d’Oléron et le Bassin de Marennes.

Villa à Chatelaillon – Photo : Gilles Ragot

Villa Blockhaus « La Durandière » à Saint-Georges d’Oléron. Crédit photo André GUILLOUX