SÉMINAIRE 2014 : A l’orée des villes, l’activité mise en zone

Leur banalisation est-elle inéluctable?

Jeudi 16 octobre 2014

Halle aux Vivres, BROUAGE

Visuel : Périgny – photo Frédéric LE LAN / Communauté d’Agglomération de La Rochelle

 

Télécharger le programme du séminaire en pdf

> Télécharger les actes du séminaire

 

Objectifs : Élaborés au niveau des intercommunalités, rares sont les projets de zones d’activités dont la conception bénéficie d’autant d’attention que les parties du territoire, affectées à l’habitat ou aux grands équipements pour être considérées comme de véritable quartier de la ville. Consacrés au travail humain et souvent placés en entrée des villes, ces espaces devraient être le reflet des dynamiques locales et la « vitrine » de leur cadre de vie, alors qu’ils présentent souvent un aspect peu attractif.

Comment faire en sorte qu’à l’avenir les zones d’activité résultent davantage d’une pensée exigeante en termes d’aménagement, de services communs et d’aspect ? Et, le cas échéant, comment en assurer la continuité et le suivi dans le temps ainsi que la qualité architecturale et paysagère ?

Les exemples existent où la conception et la mise en oeuvre d’une zone d’activités résultent d’un véritable « projet », traduisant une vision et une volonté d’organisation du territoire.

La priorité, légitimement donnée à l’accueil d’entreprises créatrices d’emplois, ne contraint pas forcément à «vendre à la découpe » des espaces au fur et à mesure des demandes, en opérant les ajustements fonciers tant bien que mal. Il est possible d’assurer l’évolution d’une zone d’activités avec la souplesse nécessaire, dans le respect d’orientations qui ne font pas obstacle à l’accueil et au développement des entreprises. Encore faut-il s’en donner les moyens.

La qualité d’une zone d’activité en termes d’architecture et de paysage constitue une plus-value pour la collectivité comme pour les entreprises qu’elle accueille.

Le Centre national de la fonction publique territoriale, l’Association des Maires de Charente-Maritime et le CAUE 17 proposent ce séminaire de réflexion afin d’aider chaque collectivité à identifier les conditions à mettre en place pour que la conception et la gestion des espaces d’accueil des activités humaines soient davantage inspirées par la « culture du projet ».

 

seminaire Brouage 2014  Michel Gallice, Directeur du CAUE de la Charente-Maritime,
et Vincent Degrotte, Directeur du CAUE de Loire-Atlantique

seminaire Brouage 2014  Joël Parpaillon, Conseiller Communautaire du Pays de Pouzauges
François Ferron, Directeur du pôle Aménagement et Patrimoine de la CdA de La Rochelle
Alexandre Derive, Chef d’entreprise, Président du Club d’entreprises de Périgny

seminaire Brouage 2014